MA CARAVANE / BOUTIQUE ITINERANTE

MA CARAVANE / BOUTIQUE ITINERANTE

VOICI AU FIL DES JOURS ET PRESQUE EN DIRECT LA TRANSFORMATION DE MA CARAVANE EN BOUTIQUE ARTISANALE ITINERANTE...

Lassée de monter et démonter ma tonnelle, trimballer des caisses lourdes de poteries et de tableaux encombrants, d’arrimer mes grilles (et de m’y cramponner quand il y a trop de vent )… j’ai décidé de me lancer sur les routes et les expos avec une boutique itinérante.

Tout sera sur place, ce sera un gain de temps et d’énergie et permettra aussi de soulager mon coude droit handicapé d’une tendinite depuis deux ans et demi (la galère pour un artisan producteur).

Voici donc la » bête » baptisée titine en attendant un nom définitif :

Dans son jus, dans le style des années 70. Bien propre mais pas du tout à mon gout ! mais ça ne va pas durer 😉 j’ai plein d’idées.

Trouvée sur le bon coin et ramenée dimanche dernier, nous avons commencé par lui donner un bon coup de karcher avant de nous atteler à enlever les rideaux.

Ma grande a décidé de me donner un coup de main et c’est tant mieux car c’était un peu long, les petites bandes de tissu étaient solidement agrafées.

Je suis ravie de cet achat car malgré qu’elle soit de 79, elle est en parfait état. Les anciens propriétaires en ont pris grand soin et l’on stockée à l’abri. Hormis quelques marques dues à son âge et une odeur de renfermé, elle est nickel.

Pas de gros travaux donc pour adapter « titine » à son futur usage. Je vais m’éclater à la rénover. Je suis à fond dans les croquis et recherches d’idées pour la personnaliser dans mon style et celui de sa fonction : une petite boutique à roulette.

Un grand merci au passage à tout les internautes qui partagent leurs expériences, images et connaissances sur le sujet dans leurs blogs et sur les forums, car je me lance dans un domaine inconnu et ça m’ aide beaucoup.

*****

LA PEINTURE

Deux couches de peinture blanche sur les murs et le plafond, très propres mais jaunis par le temps, histoire de rendre le tout plus lumineux.

Puis léger ponçages des meubles avant la sous couche (indispensable).

Deux couches de gris puis frotté avec du  blanc de ci de la pour un effet un peu patiné.

Enfin deux couches de verni pour protéger des rayures.

Pour le lit encastré, caché, une peinture ardoise après la sous couche, accueillera des étagères en bois.

Je tâcherais de faire un maximum de récup pour cet aménagement (planches en stock, caisses à vin, palettes et un tas de trucs que j’ai pu accumuler au fil des ans et qui encombrent la maison et l’atelier)…

*****

Un petit Avant/Après :

Le petit placard.

          

Le lit « caché » :

   

Le côté dinette :

La porte :

    

Sous la fenêtre :

Le petit coin qui servira de comptoir :

                 

Dans le fond :

    

La carrosserie :

   

Un petit marchepied sympa :

A base de bois de récup’ et « pochoirisé ». deux couches de vitrificateur.

Le sol :

  Parquet imitation carreaux de ciment.

*****

Après trois semaines depuis l’achat, les travaux avancent bien, encore quelques finitions et je pourrais garnir titine de toute mes créas et attaquer les marchés.

*****

Prête à partir…

J’ai prévu également de soigner l’extérieur lors de mes expo, que ce soit accueillant.

A suivre

*****

Et voilà ma boutique a roulette lors de ses premières sortie.